Rattraper un … ou deux … essaims !

En me baladant hier dans le jardin, j’entends les abeilles qui bourdonnent et je vois une grappe posée dans le cerisier …

Cette journée va être le moment idéal pour jouer à Attrape Essaim ! Un jeu fabuleux et riche en émotions où l’on ne perd jamais vraiment et où il faut s’y reprendre parfois à plusieurs fois avant d’arriver à quelque chose.

En regardant les ruches de plus près je me rends compte que c’est Tryskel qui est en train d’essaimer

Ne sachant pas trop comment procéder et étant seule (au départ), j’ai fait comme bon m’a semblé.

J’en vois déjà certains rire de mon installation hasardeuse, mais n’ayant jamais fait toute seule, voici l’installation de mon premier échec …. Ce bel essaim qui était dans le cerisier a fini par partir (heureusement pas très loin, j’ai pu le rattraper dans les ronces). La raison de mon échec est que je n’ai pas pris l’outil indispensable pour attraper les essaims : le seau !

L’idée lorsqu’un essaim est perché est de faire tomber les grappes dans un seau puis de les mettre sur une ruchette posée sur un drap étalé(voir photos plus bas)

La branche vide après mon intervention ratée

Voici l’essaim quelques minutes plus tard au sol, dans les ronces

Il fut facile à récupérer cet essaim au final car une simple ruchette posée devant et le tour fut joué. Les abeilles sont rentrées dedans d’elles-mêmes.

quelques heures plus tard, elles sont toutes rentrées dedans …

Un deuxième essaim plus gros est parti de la ruche en plastique de Stéphane pour aller se percher dans un arbre

Heureusement que Gérald, un apiculteur du coin, est venu m’aider pour me montrer comment faire … Car je n’avais pas idée de comment récupérer cet essaim !

Perché à 2,50m … En dehors de chez nous (sinon c’est pas drôle)

Armé d’un sécateur et d’un seau, notre chasseur d’essaim en action ! ( aucun outil n’a été maltraité mais le sécateur a rendu l’âme)

 

Un deuxième essaim est venu se poser plus haut.

Pour l’attraper, on fait glisser doucement les grappes dans le sceau.

Ensuite une fois le seau plein, on le vide sur la ruchette posée sur un drap.

Pour finir, nous avons attrapé une deuxième grappe et avons essayé de la mettre dans la ruchette verte mais elle n’a jamais voulu y rester. Cette grappe est venue s’agglutiner à la première, formant un essaim géant beaucoup trop gros pour tenir dans une ruchette.

30 minutes plus tard … La ruchette verte vide !

Pour finir j’ai vidé la ruchette orange dans une ruche. Elles ont fini par quasiment toutes rentrer dedans

Mais le lendemain l’essaim n’a pas tenu en place … Charly a du jouer à son tour à Attrape essaim et a fini par en récupérer une partie !

Il a pu aussi diviser 2 ruches, Tryskel et la grise du milieu. Ce qui fait que de 7 ruches, nous sommes passés à 11 (7 ruches + 4 ruchettes dont 2 divisions et 2 essaimages).

Affaire à suivre car aujourd’hui est une autre belle journée pour essaimer !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *